A pied

Le Grand Mont Calme

17 juillet 2020

Le Grand Mont Calme est un sommet valaisan de plus de 3’000 m que nous avions repéré depuis le lac du Grand Désert il y a quelques semaines de cela. Après analyse des itinéraires, je décide de me lancer seul pour mon premier 3’000 et mon premier bivouac à plus de 3’000 m, une grande aventure !

Le départ se fait depuis le barrage de la Grande Dixence puis il faut rejoindre le refuge de Prafleuri et ensuite le col qui porte le même nom et enfin le sommet du Grand Mont Calme. Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas allé jusqu’au sommet de cette montagne car il y avait bien trop d’avalanches. Grâce à ça, j’ai pu trouver un magnifique spot pour faire des photos que vous retrouverez juste en dessous.

Je vous invite à regarder la vidéo de cette aventure pour une meilleure immersion 😉

Je dois ajouter que c’est une randonnée assez difficile surtout à partir du col (voir chapitre « difficulté »).

Informations

Galerie

Plus d’images sur le compte instagram de randofacile.

Vidéo

Plus de vidéos sur notre chaîne YouTube.

Itinéraire

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir l’itinéraire sur la carte interactive.

Voici le parking que nous avons utilisé.

Pour rester au courant des dernières randonnées ainsi que des guides pour te former, tu peux rejoindre la communauté de randofacile en t’inscrivant à la newsletter:

Rejoins la communauté

Grand Mont Calme, la montée

Tout commence au pied du barrage de la Grande Dixence. Il vous sera facile de trouver une place de parking car c’est un lieu assez visité. Pour commencer, il vous faudra emprunter les petits chemins qui montent juste à côté du barrage. Il y a également la possibilité de prendre un téléphérique pour gagner 45 min de marche mais bon, on est pas là pour marcher justement? 😉

Une fois arrivé à la hauteur du barrage, vous pouvez profiter de la vue sur le lac et les montagnes qui l’entourent.

Depuis le barrage il vous faudra encore monter un petit peu avant d’arriver dans la combe de Prafleuri, c’est à partir de là que commence l’aventure !

C’est une jolie petite vallée dans laquelle vous tomberez sûrement sur des marmottes ou des bouquetins.

Certains passages sont moins rassurants que d’autres . . .

Après environ 2 heures de marche, j’arrive à la hauteur du refuge de Prafleuri qui malheureusement était encore fermé à cette période de l’année. Je fais une petite pause avant de repartir pour mon ascension.

Après seulement 5 minutes de marche, je tombe sur un troupeau de bouquetins. Ils devaient être une petite trentaine. J’ai réussi à me rapprocher suffisamment pour vous faire quelques photos.

C’était bien sympa cette rencontre, mais il faut encore continuer à monter car la journée avance . . .

La montée pour rejoindre le col de Prafleuri n’était pas facile car il y avait encore beaucoup de neige sur le chemin, mais la vue en vaut clairement la peine.

Après environ 3h30, me voilà enfin arrivé au col de Prafleuri. Ah ce que c’était satisfaisant d’arriver jusque là ! Le sommet n’est maintenant plus très loin.

L’idée à la base était d’aller jusqu’au sommet du Grand Mont Calme, mais à voir le nombre d’avalanche qu’il y avait sur ses pentes, ce n’était clairement pas une bonne idée de tenter le sommet. Je décide donc de me trouver un joli spot sur l’arête qui le précède. En plus de cela, le sommet fera un joli premier plan sur mes photos de voie lactée 😉

A partir de là, ça commence à devenir une course d’alpinisme, il vaut mieux avoir le pied sûr.

Après avoir marché environ une demi-heure sur l’arête, je trouve un magnifique spot, juste assez grand pour poser ma tente (regardez la vidéo, vous vous rendrez bien compte).

Bivouac

A partir de là commence la partie bivouac de cette aventure. Je monte la tente, prépare mes affaires pour la nuit, me préparer à manger et surtout, je profite du moment présent ! La vue était incroyable des deux côtés, et je ne vous parle même pas du coucher de soleil.

Une fois le soleil couché, je décide d’aller dormir car la nuit sera courte.

Réveil à 1h30 pour aller photographier la voie lactée. C’est seulement une fois hors de la tente que je me rends compte à quel point j’ai bien choisi mon emplacement pour faire des photos de la voie lactée. Tout est réuni pour faire de magnifiques photos. Les voici :

1h30 plus tard il est temps d’aller se coucher pour profiter des quelques heures de sommeil qu’il me reste.

Que dire du réveil, il était juste magnifique avec cette vue !

Je voudrais me réveiller ici tous les matins !

Le retour

Toutes les bonnes choses ont une fin. Après une belle nuit passée sur mon arête, je plie bagage et commence ma descente vers le barrage de la Grande Dixence.

Pour le retour, j’ai emprunté le même chemin avec quelques raccourcis dans des névés de neige lorsque c’était possible.

Dangers

On est sur une randonnée de haute montagne avec tous les dangers que cela implique (avalanches, chutes de pierres, chutes), il faut donc rester prudent et vigilant. Néanmoins, durant l’été, le chemin jusqu’au col de Prafleuri n’est pas trop technique et assez sûr. Mais par contre dès que vous continuez sur l’arête, ça devient une course d’alpinisme.

Infrastructures

Vous trouverez un restaurant et un hôtel au barrage de la Grande Dixence, idéal pour vous rafraîchir lorsque vous revenez. Il y a également le refuge du Prafleuri qui se trouve à environ 2h de marche du barrage.

Difficulté 4/5

Comme dit précédemment, la difficulté vient surtout après le col. Donc pour ceux d’entre vous qui désirent faire cette randonnée en mode « facile », vous pouvez très bien vous arrêter au refuge ou au col.

  • Technique: 4/5
  • Exposition: 4/5
  • Dénivelé: 4/5
  • Longueur: 3/5

Conclusion

Quelle expérience ! Mon premier 3’000 ! Ce n’était vraiment pas facile, un peu plus de 4h de montée dont la moitié dans la neige. Et l’altitude ne nous facilite pas la tâche . . . Mais une fois arrivé en haut, quel sentiment de fierté et quel bonheur de profiter de cette vue.

La nuit a également été incroyable grâce à la voie lactée qui m’a permis de faire de superbes photos. Le réveil était également très beau, j’ai beaucoup apprécié la vue sur le glacier de Prafleuri au réveil (oui tout est Prafleuri dans cette région).

C’est une très belle région que je vous recommande de visiter. Il y a de nombreuses randonnées qui partent depuis le barrage et il y en a pour tous les niveaux.

Bonne randonnée,

Elio

A lire également

 

 

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :